L’huile de foie de morue : Conseils et recommandations d’achat

L’huile de foie de morue est réputée pour ses nombreux bienfaits thérapeutiques, depuis la nuit des temps. Il convient toutefois de bien choisir la qualité de l’huile de foie de morue à utiliser, en optant pour la bonne marque de complément alimentaire. Avec la multitude de produits vendus sur le marché, vous risquez de tomber sur des compléments de qualité médiocre, qui n’apporteront aucun bienfait nutritionnel, voire nuiront à votre santé.

Voici quelques conseils d’expert qui vous aideront à choisir le bon complément alimentaire à base d’huile de foie de morue.

L’origine de la morue

L’endroit où on a pêché la morue est un des principaux critères à considérer lors de votre achat. Bouleversement climatique, pollution des eaux, prolifération des algues et présence de métaux lourds. Tout ceci  rend ces poissons impropres à la consommation. La morue nage notamment dans les eaux froides de l’océan Atlantique. Pour profiter de la bonne qualité, choisissez celles provenant des mers arctiques du Nord-est et non celles qui viennent des mers du sud. Les morues d’élevage, nourries dans des bassins biologiques et respectueux des normes environnementales, sont préférables aux poissons sauvages.

Une huile dont les taux de PCB sont bas

Les poissons sont dotés d’une capacité bioaccumulatrice de polluants, dont des polluants organiques persistants (POP) tels que les pesticides et les polychlorobiphényles (PCB). Ces polluants ont une très longue durée de vie. De plus, ces toxines cumulées dans les graisses des gros poissons sauvages ont des effets néfastes sur le système immunitaire et neurologique une fois ingérées. Elles sont connues également pour leurs propriétés cancérigènes et tératogènes (1). Il est donc recommandé de vérifier que l’huile de foie de morue est totalement dépourvue de ces contaminants.

Des teneurs en métaux lourds réglementées

huile de foie de morue métaux lourdLes métaux lourds, les dioxines et certains polluants présentant une faible biodégradabilité se succèdent également dans les chaines alimentaires et finissent par contaminer les graisses et la chair du poisson. Selon les normes en vigueur, il existe des teneurs maximales réglementaires à respecter concernant la dose de ces contaminants dans les produits et les denrées alimentaires (2). Les fabricants d’huile de poisson ont tous été, en principe, informés de ces dispositions réglementaires et font l’objet d’un suivi régulier. Ainsi, lors de l’achat, il reste judicieux d’opter pour un produit contrôlé par les autorités sanitaires.

Une huile riche en oméga-3

Que ça soit à partir d’un produit provenant directement de la mer ou en capsules alimentaires, l’huile de foie de morue reste une des meilleures sources d’oméga-3 (3,4). On y trouve de l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et de l’acide docosahexaénoïque (DHA), deux grandes formes d’oméga-3 connues pour leurs bienfaits sur la santé. Les doses de d’EPA/DHA à prendre au quotidien varient selon l’état de santé et l’utilisation. Il est recommandé, selon les autorités sanitaires, de prendre une dose journalière de 500 mg d’EPA/DHA pour les personnes en bonne santé, en guise de prévention. Les patients qui souffrent de troubles coronariens doivent prendre jusqu’à 1g/j, contre 3 à 6 g pour ceux ayant des problèmes d’arthrite rhumatoïde ou des taux de triglycérides élevés. (5)

Des concentrations élevées de vitamine D

En plus d’être riche en acides gras essentiels, l’huile de foie de morue est également une importante source de vitamine D. Près de 100 g de celle-ci, soit 10 cl, peut apporter jusqu’à 250 μg de vitamine D. Notre organisme a pourtant besoin de 15 μg environ de cette vitamine par jour, jusqu’à l’âge de 70 ans, et puis de 20 μg par jour. La quantité de vitamine D disponible dans les compléments alimentaires peut, cependant, être plus faible. Selon l’avis des spécialistes, il faut donc privilégier les capsules qui en proposent des doses plus élevées. Au même titre que les vitamines, on recommande également l’huile de foie de morue pour les enfants pendant les trois premières années sous forme liquide et en capsules à partir de 7 ans. Ses bienfaits pour fortifier les dents et optimiser la croissance des os en font un excellent complément alimentaire pour les enfants.

Un apport contrôlé en vitamine A

Bien que la vitamine A ait des vertus sur la vue et la vitalité de la peau et des muqueuses. Son utilisation ne doit pas être toutefois exagérée. S’il faut prendre cette vitamine tous les jours, il faut veiller à ne pas dépasser l’apport maximal tolérable. Il est de 10 000 UI ou 3 000 μg par jour. Une hypervitaminose A entraîne des conséquences nuisibles, telles que des maladies congénitales, des anomalies du foie, des pertes capillaires, la sécheresse cutanée ou encore la réduction de la densité osseuse.

huile de foie de morue dynveo

Références :

1. Surveillance des teneurs en dioxines et PCB de certaines denrées alimentaires – Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), Janvier 2009.
2. Recommandation de la Commission Européenne 2014-663 du 11 septembre 2014 sur les teneurs maximales en dioxines et en PCB dans les denrées alimentaires.
3. Kris-Etherton PM, Harris WS, Appel LJ; American Heart Association. Nutrition Committee. Fish consumption, fish oil, omega-3 fatty acids, and cardiovascular disease. Circulation. 2002 Nov 19; 106(21): 2747-57.
4. Towards Establishing Dietary Reference Intakes for Eicosapentaenoic and Docosahexaenoic Acids. Harris WS, et al, J Nutr, Avril 2009, Vol.139, No 4, 804S-819S.
5. Omega-3 polyunsaturated fatty acids and cardiovascular diseases. Lavie CJ, Milani RV, et al. J Am Coll Cardiol. 2009 Aug 11; 54(7): 585-94. Review.

Un commentaire sur “L’huile de foie de morue : Conseils et recommandations d’achat
  1. DUMAY Solange dit :

    Une personne qui a une Tsh à 6.10 mais T3 T4 normaux puis de temps en temps des transaminases qui s’élèvent, peut-elle prendre de l’huile de foie de morue, cela ne va-t-il pas surcharger le foie (je n’ai plus de vesicule biliaire).
    Merci
    Solange DUMAY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*